La logistique urbaine livre sa plateforme pour affronter la complexité des flux pendant les Jeux

REPUBLIK SUPPLY – LE 01 MAI 2024

La puissance publique et nombre d’acteurs de la logistique et du transport se sont réunis afin de développer une plateforme pour fluidifier les opérations de livraison pendant les prochains Jeux Olympiques et Jeux Paralympiques de Paris. Baptisée « Joptimiz », elle comprend quatre modules lesquels sont accessibles gratuitement. Une aubaine pour tous les professionnels de la logistique et du transport, mais aussi leurs clients.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris approchent à grands pas. Dans moins de trois mois, la Ville Lumière sera au centre de toutes les attentions. Des milliers d’athlètes et sportifs viendront se disputer les plusieurs centaines de breloques à glaner. Près de 550 épreuves se tiendront sur 35 sites de compétitions, dont 25 en Île-de-France. Et certaines de ces compétitions entraîneront des restrictions de circulation (et de livraison) spécifiques sans commune mesure. Pourtant, la vie devra suivre son cours pour tout un chacun – il le faudra, pour les professionnels aussi, mais d’une façon un peu différente.

 

L’objectif est d’avoir une continuité de l’activité économique et la vie doit se poursuivre pendant les Jeux

 

L’événement est tel qu’il ne peut en être autrement de toutes les manières. Et les chargeurs, leurs logisticiens et les transporteurs plus particulièrement, devront se mettre en ordre de marche pour continuer à approvisionner commerces, hôtels, restaurants ou encore hôpitaux. La circulation relèvera finalement, elle aussi, d’un sport olympique. Le défi est énorme. Chaque semaine, quelque 5,7 millions de livraisons seraient effectuées en Île-de-France, dont 1,8 million d’entre elles à Paris intra-muros, selon les chiffres mentionnés par Jean-Michel Genestier, conseiller délégué à la logistique métropolitaine et maire du Raincy, commune de Seine-Saint-Denis, en introduction d’une conférence de presse de présentation organisée le 25 avril 2024 à Paris. Voilà qui pose le décor et le défi qui attend les professionnels. « Cela vous donne un état des mouvements qui sont opérés chaque jour dans la région, sans que l’on s’en aperçoive. Cela d’autant Il peut y avoir des pics de consommation et donc d’utilisation de la logistique, multipliant par 1,7 à 2,2 fois ces livraisons », a-t-il exposé, avant de poursuivre. « L’objectif est d’avoir une continuité de l’activité économique et la vie doit se poursuivre pendant les Jeux ».

Une équipe de France de la logistique pour organiser les flux

Parti de ce constat, nombre d’organismes publics, d’associations et de fédérations professionnelles, ainsi que des confédérations se sont rassemblées, il y a plus d’un an, pour mettre sur pied une boîte à outils complète, visible et facile d’accès qui regroupent des solutions applicatives pratiques et faciles d’accès. Le but recherché : contrer l’appréhension et la complexité qu’engendreront les Jeux. Présidé par la Métropole du Grand Paris et co-pilotée avec la DGITM, la Ville de Paris, le Club logistique en or et le programme CEE Interlud+, le LUJOP (pour Logistique urbaine du quotidien pendant les Jeux olympiques et paralympiques), a ainsi développée la plateforme « Joptimiz ». « L’idée était de savoir comment nous allions participer à nourrir, abreuver et desservir les populations de la Métropole et de la Région », a expliqué Jean-Michel Genestier.

Créé à l’initiative de la DGTIM (la Direction générale des Infrastructures, des Transports et des Mobilités), en collaboration avec la Préfecture de police de Paris et la startup Dialog, ce dispositif implique pas moins de 36 entités, confédérations, fédérations et autres associations professionnelles donc. Cette plateforme regroupe quatre outils distincts, mais non moins complémentaires, qui doivent permettre aux professionnels de mieux piloter leurs flux de marchandises et leurs interventions dans les périmètres bleus et rouges en période olympique. Chacun des outils est accessible gratuitement et la plateforme, dans son ensemble, vient s’inscrire dans un écosystème déjà très large. Elle vient en effet compléter le dispositif « Pass JOP » développé par la Préfecture de police dans les zones rouges. Il vient également enrichir la brique « Transport de marchandises », du site internet anticiperlesjeux.gouv.fr.

Quatre outils pour participer à la bonne tenue des Jeux

Lancée le 26 avril dernier, la plateforme, qui donne accès aux quatre modules depuis un site internet, est destinée à tous les professionnels de la logistique et du transport, mais aussi à leurs clients grossistes, artisans du commerce, de l’industrie, du BTP et autres. Deux des outils sont d’ores et déjà accessibles : Visualiz et CirQliz. Le premier est une carte interactive qui permet aux entreprises de connaître l’ensemble des restrictions d’accès (par rue, date et horaire) et, donc, de mieux planifier leurs opérations en Île-de-France en identifiant des points d’intérêt pertinents, comme des aires de livraisons par exemple, affectés par le dispositif réglementaire des Jeux : les zones bleues et rouges, ainsi que les 185 kilomètres de voies réservées à la circulation des véhicules accrédités, dont les véhicules de secours et de sécurité, les transports en commun et les taxis.

« Cet outil permet de croiser un grand nombre de données. Nous proposons un inventaire de toutes les activités économiques dans les territoires impactés par les Jeux, avec la possibilité de zoomer à la rue près. Les professionnels pourront comme cela préparer et organiser leurs tournées, en y intégrant de nombreux paramètres », a indiqué Jean-André Lasserre, co-directeur du programme Interlud+.

Les utilisateurs pourront ainsi cartographier les aires de livraisons situées à proximité de leur point de livraison et savoir s’il est localisé dans une zone contrainte par exemple. De son côté, CirQliz permet de générer un QR code, disponible en format numérique ou à imprimer. Cet outil a été pensé pour faciliter l’identification et les contrôles des entreprises par les forces de l’ordre en zones bleues, via le numéro de Siret, les véhicules utilisés et leur immatriculation, ainsi que les informations de livraison (adresse de destination notamment). « L’idée est de fluidifier la circulation, les contrôles et de savoir si la personne a le droit de rentrer. Cela limite les blocages », a commenté Jean-Philippe Elie, chef de projet numérique du programme Interlud+. En outre, cet outil revêt un autre intérêt majeur : la simplification administrative. Une entreprise qui disposera d’un compte Cirqliz (après l’avoir créé) renseignera ses informations une fois et ne fera qu’une déclaration, quand bien même elle doit effectuer plusieurs dizaines de livraisons à Paris le même jour. Un QR code unique sera attribué à chaque véhicule pour toute la durée des JOP.

 

Itinériz est le seul outil qui indiquera l’ensemble des restrictions de circulation en zones rouges. Il permettra d’en identifier les accès réservés sur la base de créneau horaires très précis et de guider le conducteur

 

Les deux autres outils venant former la plateforme, Itinériz et Numérize, seront disponibles prochainement, à la mi-mai. Le premier cité a été pensé en lien avec la carte interactive. Il permettra de calculer des itinéraires qui tiendront compte des différentes contraintes et restrictions de circulation liées aux événements des Jeux. Il s’adresse uniquement aux professionnels du transport et de la logistique. L’outil calculera en temps réel les trajets, intégrant les informations officielles provenant de la Préfecture de police, de la jeune pousse Dialog, des collectivités territoriales de la région, et d’Interlud+. « Itinériz est le seul outil qui indiquera l’ensemble des restrictions de circulation en zones rouges. Il permettra d’en identifier les accès réservés sur la base de créneau horaires très précis et de guider le conducteur », a précisé Jean-André Lasserre. Le dernier des quatre outils, conçu par AI Cargo, est un disque numérique de stationnement qui permettra de s’arrêter sur les aires de livraisons réservées. Il donnera également la possibilité de vérifier que les déclarations d’entrée dans les zones bleues ont été exécutées comme il se doit par l’entreprise.

Au demeurant, si la plateforme a été spécifiquement imaginée pour la période exceptionnelle des JOP 2024, l’ensemble des parties prenantes estime qu’il en va de l’intérêt de tous de la faire évoluer et perdurer pour optimiser les flux de livraisons urbains. Aussi bien en région parisienne, qu’en France métropolitaine. À ce jour, 26 entreprises pilotes ont testé la plateforme et recensé les besoins d’évolutions.

Lire l’article : La logistique urbaine livre sa plateforme pour affronter la complexité des flux pendant les Jeux – Républik Supply (republik-supply.fr)

De – Mehdi Arhab 

Abonnez-vous à notre newsletter !